Abonnez-vous à la newsletter

               

Blog

Le mot du Président

Catégorie(s) :
par 

Conservateur ou progressiste ?

Dans ces temps où les frontières entre les camps de gauche et de droite se brouillent, des tentatives se multiplient pour trouver (ou retrouver) des façons différentes de structurer les grandes tendances d'opinion. Ainsi, un hebdomadaire propose à ses lecteurs, il y a peu (l'EXPRESS du 6 septembre 2017) un quiz permettant un chacun et chacune de détecter son appartenance à la mouvance des progressistes ou à celle des conservateurs.

Et les nouveaux explorateurs, où se situent-ils ?

Pour répondre, on a envie de reprendre une expression que le Président de la République affectionne et qu'il a mis formidablement à la mode : "et en même temps" !

Les explorateurs sont passionnés par les traces du passé. Ils vont les chercher sur notre planète au sein des peuplades les plus reculées, dans les endroits les plus sauvages, au fond des océans, sous des kilomètres de glace, ou encore, bien plus loin dans l'espace et le temps,    à la surface des comètes par exemple.

Or les explorateurs ne sont pas des ermites. L'information qu'ils accumulent, leur ambition n'est pas de la garder pour s'en délecter en solitaire, mais de la sauvegarder, de la partager avec leurs contemporains, et de l'offrir aux générations futures. Un explorateur est, en réalité, un obsédé du document sous toutes ses formes, du croquis à la clef USB ; un maniaque de l'archivage.  En quelque sorte, un archétype du conservateur.

Et en même temps...

L'explorateur, de plus en plus, est à l'affut des nouvelles avenues du savoir, des perspectives inattendues. Il revendique comme enjeu d'exploration les innovations dans tous les domaines techniques ou sociaux ; pas seulement parce qu'elles engendrent des outils formidables, mais aussi parce qu'elles lèvent des voiles sur ce que nous sommes et sur ce que nous pouvons devenir.

Alors peut-on le qualifier de progressiste ? Avec circonspection, parce que ce mot a été mis à toutes les sauces. Mais on peut assurément affirmer qu'on trouve chez les nouveaux explorateurs une extrême attention à ce qui concerne le progrès, et une conviction que cette route sur laquelle nous cheminons doit être balisée, éclairée dans tous ses détours et détails. Comme les scouts conceptualisés par Baden Powell, la route a besoin d'éclaireurs, qui soutiennent la marche en avant de la caravane humaine mais savent que la route est loin d'être sans danger. Les explorateurs participent de cette mission.

Nous retrouverons dans la programmation du festival 2017 ce double visage et ce double regard des nouveaux explorateurs. Puisse-t-il, tout en nous distrayant bien sûr, enrichir nos connaissances et susciter nos réflexions.

Philippe Waldteufel


Association Explorer

Retour